Le prix entreprises
et droits humains

Ce prix (d’un montant de 50 000 $) distingue chaque année le travail exceptionnel d’associations de défense des droits humains qui, dans les pays du Sud* ou de l’ex-URSS, luttent contre les atteintes aux droits humains perpétrées par des acteurs économiques.

* Pays du Sud = Afrique, Asie et Pacifique, Amérique latine et les Antilles, Moyen-Orient

Photo : Photographe inconnu

Photo : VICE

Photo : GMB Akash

Un employé du Migrant Workers Rights Network explique aux travailleurs et travailleuses migrant·e·s leurs droits – province de Chon Buri, Thaïlande. Photo : MWRN

Un camion ramène des travailleurs et travailleuses migrant·e·s du site de construction à leur village de conteneurs. Photo : Akira Kodaka

Formation sur l’accès au mécanisme national de règlement des conflits organisée par le Migrant Workers Rights Network pour les leaders migrant·e·s à l’échelle locale – province de Phra Nakhon Si Ayutthaya, Thaïlande. Photo : MWRN

Des employé·e·s de l’entreprise des produits de la mer Thai Union assistent à une formation proposée par le Migrant Workers Rights Network – province de Samut Sakho, Thaïlande. Photo : Thai Union/Thawatchai Pundech

Des migrantes birmanes décortiquent des crevettes dans une usine de transformation en Thaïlande. Photo : Thierry Falise/OIT

Atelier de sensibilisation aux droits des travailleurs et travailleuses et aux questions d’égalité et de genre organisé par le Migrant Workers Rights Network pour les leaders migrantes – province de Samut Sakhon, Thaïlande. Photo : MWRN

Lauréat 2020

Migrant Workers Rights Network

Le Migrant Workers Rights Network est une organisation locale qui œuvre avec ses membres à protéger les droits des travailleurs et travailleuses migrant·e·s, originaires pour la plupart de Birmanie, qui vivent et travaillent en Thaïlande. Il a été fondé en 2009 par neuf migrants birmans qui ont constaté l’exploitation massive et le traitement abusif de leurs semblables en Thaïlande, notamment dans les secteurs de l’industrie, de la pêche, de l’agriculture et de la construction. Ces leaders ont décidé que l’autonomisation des travailleurs et travailleuses migrant·e·s constituait pour ces derniers la meilleure protection.

En savoir plus Tous ceux nominés en 2020